Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Voici toute une histoire tirée d’ Al Manar, du Hezbollah, reflétée dans les médias arabes , montrant à quel point les Arabes sont bouleversés que les Israéliens tweetent des photos d’eux-mêmes à Bahreïn, qualifiant de « provocatrices » les photos de touristes heureux.

Voici comment les médias arabes présentent la situation :

 » Peu de temps après leur voyage ou leur arrivée à Manama pour couvrir l’atelier économique organisé à Bahreïn par les États-Unis, les journalistes israéliens ont commencé à se vanter de leur présence pour la première fois dans l’État du Golfe. »

 » Dans des tweets provocateurs , les journalistes israéliens ont publié des photos d’eux à Manama, alors qu’ils se présentaient comme « heureux » et « excités » d’avoir couvert le sommet prévu du 25 au 26 juin. » 

« Alors qu’il se dirigeait vers Manama, le correspondant principal de la chaîne israélienne 13, Barak Ravid, a exprimé son « enthousiasme » pour couvrir le plan économique du prétendu « accord du siècle » du président américain Donald Trump ». 

«En route pour Amman en route vers Manama avec le méga producteur Shai Shpiegelman. Je voyage dans le monde entier pour couvrir des événements depuis 13 ans, mais c’est très excitant. C’est la 1ère fois que les journalistes israéliens seront autorisés à entrer à Bahreïn. Suivez les mises à jour ici », a twitté Ravid tard dimanche. 

L’ excitation du journaliste israélien« Ne s’est pas arrêté là, il a » applaudi « lundi sa présence à Manama en publiant une photo d’une bière avec une déclaration: » Avec de la bière libanaise à Bahreïn. Un nouveau Moyen-Orient. « 

 » Les médias israéliens ne sont plus autorisés à pénétrer dans ce minuscule pays du golfe Persique depuis les accords d’Oslo en 1993. 

Ariel Kahana, correspondant diplomatique d’Israël Hayom, a également exprimé sa « fierté » d’avoir couvert le sommet de Manama. 

«Fiers et heureux d’entrer dans #Bahrein en tant que journaliste israélien avec un passeport israélien pour couvrir #BahreinWorkshop. Que la paix vienne. Inshaala @IsraelHayomHeb @IsraelHayomEng », a tweeté Kahana lundi. 

Noa Landau, qui écrit pour le quotidien israélien Haaretz, a posté sa photo portant un foulard et se tenant près de l’hôtel qui accueillera l’atelier à Manama.

« Un autre journaliste israélien a également publié sa photo. Cependant, il souhaitait envoyer un message de «pro-normalisation» alors qu’il apparaissait sur la photo, muni d’un passeport israélien auprès de la Société bahreïnite contre la normalisation avec l’ennemi sioniste. Des activistes bahreïniens ont diffusé la photo sur les médias sociaux, mais l’identité du journaliste n’a pas été mentionnée. »
Voici la différence entre les Israéliens et tant d’Arabes. Les Israéliens veulent vraiment la paix et sont heureux de visiter les pays de leurs ennemis déclarés. Les Arabes se fâchent quand les Israéliens marchent sur les terres arabes.