Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La plus grande enquête dans les pays arabes a montré que leur population est devenue moins religieuse, mais l’attitude envers Israël n’a pas changé.

L’enquête a été menée auprès de 25 000 personnes interrogées en Tunisie, en Libye, en Algérie, au Maroc, en Égypte, au Soudan, dans l’autonomie palestinienne, en Jordanie, en Iraq et au Yémen.

Depuis 5 ans, le nombre de personnes non religieuses dans ces pays est passé de 8 à 13%. Champions en ce sens, la Tunisie et la Libye, et au Yémen, près de cent pour cent des personnes interrogées ont déclaré adhérer strictement à l’islam.

50% des répondants dans tous les pays ont convenu qu’une femme pourrait être le chef de l’Etat, mais que le mari devrait prendre des décisions au sein de la famille.

Un quart des personnes interrogées en Algérie, au Maroc et au Soudan estiment que les «crimes d’honneur» sont acceptables. L’homosexualité n’est pas accepté.

Le politicien le plus populaire est le président Recep Erdogan, suivi de Vladimir Poutine, mais Trump n’est pas très populaire.

Et maintenant le plus intéressant pour nos lecteurs.

La plupart des répondants considèrent Israël comme la principale menace. Au Liban, l’Autorité palestinienne et l’Egypte, plus de 50%, un peu moins en Jordanie, au Soudan et au Maroc.

Les Juifs en Irak et en Tunisie ont le moins peur, mais les États-Unis en ont peur. Il est intéressant de noter que 47% des personnes interrogées en Algérie ont déclaré qu’elles ne craignaient absolument pas les menaces extérieures venant du monde entier. 21% des personnes interrogées ont peur d’Israël, et 10 % pour l’Amérique .