Le ministère des Affaires stratégiques a dévoilé dimanche un nouveau programme qui classerait essentiellement les entreprises israéliennes en fonction de leur contribution à la société, dans le cadre d’un effort visant à compenser une éventuelle liste noire par l’ONU.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Cette initiative a été conçue par le ministre des Affaires stratégiques Orit Farkash-Hacohen, qui lutte contre les efforts de boycott des entreprises israéliennes qui opèrent au-delà de la Ligne verte.

Une liste noire des Nations Unies, publiée début 2020, comprend plus de 100 entreprises israéliennes, dont de grandes banques et des HMO. L’ONU affirme que la présence même en Judée-Samarie et à Jérusalem-Est est une violation des droits de l’homme.

Le plan prévoit d’accorder un soutien budgétaire aux entreprises qui s’engagent dans la durabilité et d’autres activités respectueuses de l’environnement, ainsi que de contribuer à la société par d’autres moyens.

🟦 ANNONCE 🟦

En Israël, il n’y a pas d’obligation obligatoire pour les entreprises de s’engager dans une telle activité, mais en Europe et aux États-Unis, ces entreprises sont classées selon ce domaine dans de nombreux cas.

« Il est important d’atténuer les dommages causés par la liste noire des Nations Unies, qui est conçue pour entraîner le désinvestissement d’Israël à l’échelle de centaines de millions de dollars », a déclaré Farkash-Hacohen dans un communiqué.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News