Meyer Habib, membre franco-israélien de l’Assemblée nationale française, a appelé le président français Emmanuel Macron à désigner le Hezbollah en tant qu’organisation terroriste, avertissant que son activité continue menaçait de nombreuses personnes en France et au-delà.

Habib, qui représente des citoyens français vivant en Israël et dans d’autres pays de la région, a envoyé une lettre au palais de l’Élysée il y a plusieurs semaines pour demander à Macron de rejoindre un nombre croissant de pays, dont l’Argentine et le Paraguay, qui ont récemment pris des mesures pour interdire le Hezbollah en le désignant comme une organisation terroriste en raison de son activité déstabilisatrice au Moyen-Orient et dans le monde entier comme un proxy iranien.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le Hezbollah a mené de nombreuses activités terroristes contre Israël, mais également contre des cibles juives et occidentales à travers le monde. Des membres du groupe terroriste chiite ont perpétré l’attentat à la bombe contre le centre de la communauté juive de Buenos Aires en 1994, dans lequel 85 personnes ont été tuées.

«En 2013, la France n’a inscrit sur la liste noire que l’aile militaire du Hezbollah, mais pas son aile politique. Une telle distinction est artificielle et séparée de la réalité », écrit Habib dans sa lettre à Macron. «Le Hezbollah est une organisation terroriste emblématique depuis quarante ans (…) et a causé la mort de nombreux citoyens de la République française.»