L’un des romanciers français les plus célèbres a publié des caricatures il y a 30 ans se moquant de l’Holocauste, ainsi que des textes niant que cet holocauste ait eu lieu.

Yann Moix, dont le premier roman a remporté le prestigieux prix Goncourt en 1996, s’est excusé cette semaine pour ses actions et a suspendu la promotion de son dernier roman, « Orléans », au sujet de la découverte.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’hebdomadaire L’Express a publié un exposé la semaine dernière détaillant les contributions de Moix en 1989-90 à un périodique qu’il a lui-même intitulé « Ushoahia » – un mashup du mot hébreu pour « Holocauste » et du nom d’un programme de voyage consacré à la télévision française.

Moix a dessiné la caricature d’un homme vêtu d’un uniforme de prisonnier rayé tout en tenant une canette portant l’inscription «Coca-Crema», synonyme de crématorium. Il a écrit: « Vous pouvez battre le Juif! » Et a dessiné des Étoiles de David autour de la caricature.

Un autre dessin présentait des personnages similaires se produisant comme un groupe de rock à l’extérieur d’un camp de type nazi entouré de fils de fer barbelés.

«Tout le monde sait que les camps n’ont jamais existé», lit-on à côté de cette caricature.