Un religieux du régime iranien dans la ville religieuse de Qom a lancé mardi une harangue homophobe contre les personnes vaccinées contre le COVID-19, affirmant qu’elles devenaient homosexuelles après avoir reçu le vaccin.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’ayatollah Abbas Tabrizian a écrit sur sa plateforme de médias sociaux Telegram: «Éloignez-vous de ceux qui ont été vaccinés contre le COVID. Ils sont devenus homosexuels ».

L’islamiste radical compte près de 210000 adeptes sur son compte Telegram.

Tabrizian a une histoire d’opinions contre la médecine occidentale. L’année dernière, une vidéo le montrait en train de brûler le Manuel de médecine de Harrison, dans lequel il affirmait que la «médecine islamique» avait rendu ces livres «hors de propos», selon un article publié sur le site Internet de Radio Farda du gouvernement américain.

🟦 ANNONCE 🟦

Sheina Vojoudi, une dissidente iranienne qui a fui la République islamique d’Iran en raison de la répression, a déclaré dimanche au Jerusalem Post que «comme d’autres religieux du régime, Tabrizian associe également toutes les carences à la sexualité. Les clercs d’Iran souffrent d’un manque de connaissances et d’humanité. En fait, leur but de répandre des bêtises est d’essayer d’effrayer les gens [de se faire vacciner], alors que le chef du régime et d’autres fonctionnaires ont obtenu Pfizer et ils ne le fournissent pas aux gens sous prétexte qu’ils ne font pas confiance à l’Ouest ».

Peter Tatchell, défenseur des droits de l’homme et du collectif LGBTQ +, a déclaré au Post que «l’ayatollah Tabrizian combine l’ignorance scientifique avec un appel grossier à l’homophobie. Il diabolise à la fois le programme de vaccination et les personnes LGBT +, sans la moindre preuve. En essayant de dissuader le public de se faire vacciner contre Covid-19, vous alimentez la pandémie et mettez des vies en danger. Typique de nombreux dirigeants religieux et politiques iraniens, leurs affirmations bizarres et irrationnelles font des LGBT des boucs émissaires et placent les préjugés théologiques avant la connaissance scientifique. « 

Le régime iranien a exécuté entre 4 000 et 6 000 gais et lesbiennes depuis sa révolution islamique de 1979, selon un câble britannique WikiLeaks.

Le ministre des Affaires étrangères de la République islamique, Mohammed Javid Zarif, a justifié les exécutions d’homosexuels par son régime en 2019. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi le régime iranien exécute des homosexuels, Zarif a déclaré: «Notre société a des principes moraux, et nous vivons selon ces principes», et a ajouté: «Ils sont moraux principes relatifs au comportement des personnes en général. Et c’est parce que la loi est respectée et que les lois sont respectées ».

En 2019, le Post a rapporté que les dirigeants iraniens avaient pendu publiquement un homme de 31 ans après qu’il ait été reconnu coupable d’avoir violé les lois anti-gay du pays.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News