Vendredi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fustigé la décision du procureur en chef de la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête sur les crimes de guerre qui auraient été commis dans les territoires palestiniens.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« C’est un jour sombre pour la vérité et la justice », a déclaré Netanyahu dans un communiqué, qualifiant la décision du procureur Fatou Bensouda de « scandaleuse et sans fondement ».

Il a déclaré que la décision avait été rendue par le tribunal de La Haye, auquel Israël a refusé de s’inscrire depuis sa création en 2002, un «outil politique» contre l’Etat juif. Il a affirmé que Bensouda « a complètement ignoré les arguments judiciaires sérieux que nous avons présentés. »

Netanyahu a fait valoir que la CPI «n’a pas le pouvoir de juger l’affaire. Il n’a compétence que dans les procès présentés par des États souverains, mais il n’y a jamais eu d’État palestinien. Nous n’accepterons ni n’accepterons cette injustice. Nous continuerons à le combattre avec tous les outils à notre disposition. »

🟦 ANNONCE 🟦

Il a également exprimé son étonnement que Bensouda « dise que c’est un crime, un crime de guerre, que les Juifs vivent dans leur patrie, la terre de la Bible, la terre de notre ancêtres. ». Bensouda avait déclaré que la politique israélienne consistant à installer ses civils en « Cisjordanie » et pouvait constituer un crime.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News