Le Shin Bet (Agence de sécurité israélienne) a annoncé avoir découvert un réseau terroriste de 50 personnes opérant en Judée Samarie en coopération avec le Front populaire pour la libération de la Palestine (PLFP).

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La déclaration a nommé plusieurs dirigeants du FPLP liés à des organisations non gouvernementales, dont plusieurs reçoivent un financement direct des Nations Unies.

Parmi les personnes citées dans le rapport figuraient Samer Arbid et Abdel Razep Farraj de l’Union des comités de travail agricole; Walid Hanatsheh des comités de travail sur la santé; Itiraf Hajaj (Rimawi) du Centre Bisan; et Khalida Jarrar, ancienne vice-présidente d’Addameer – qui, selon l’acte d’accusation de Jarrar, dirigeait le FPLP en Judée Smarie depuis juin 2016.

Beaucoup de ces ONG reçoivent des fonds publics de l’Europe et d’autres pays, dont la Suisse, les Pays-Bas, la France, la Suède, la Belgique, l’Italie, l’Irlande, le Japon, l’Espagne, la Commission européenne et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies. Plusieurs des terroristes présumés ont travaillé comme directeurs financiers, comptables ou directeurs de collecte de fonds pour bon nombre de ces organisations.

🟦 ANNONCE 🟦



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
a