Au début du mois de décembre, l’ambassade israélienne auprès des Nations Unies organisera un événement unique au siège des Nations Unies à New York.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Cet événement accueillera des représentants des Nations Unies et des ambassadeurs du monde entier. L’événement est organisé avec les Juifs autochtones du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (JIMENA) dans le cadre d’une campagne diplomatique en faveur de la reconnaissance des réfugiés juifs expulsés des pays arabes après la création de l’État d’Israël, dans le but de soulever la question à l’ordre du jour de la communauté internationale.

Sarah Idan , qui a été élue Miss Irak en 2017, figurera parmi les principaux orateurs de la mission israélienne. Après avoir été photographiée avec Mlle Israël, Idan a été contrainte de fuir l’Irak et a émigré aux États-Unis. Depuis lors, elle est devenue un porte-parole avide d’Israël, n’échappant à aucune critique de sa patrie. Lors de récents discours, il a condamné les activités terroristes du Hamas et les violations systématiques des droits de l’homme en Irak. À la lumière de ses déclarations, la citoyenneté iraquienne a été révoquée.

Elan Carr, envoyé spécial de l’administration Trump pour la surveillance et la lutte contre l’antisémitisme, se joindra à Idan pour prendre la parole lors de l’événement. Carr, le fils d’un réfugié juif d’Irak, devrait raconter l’histoire de son père lors de son discours pour souligner l’importance de l’événement, ainsi que l’histoire de sa mère, qui a été forcée de fuir l’Irak.

🟦 ANNONCE 🟦

L’événement aura lieu au lendemain de la célébration de l’anniversaire du 29 novembre 1947 par l’Assemblée générale des Nations Unies, date à laquelle les Nations Unies ont voté en faveur de la résolution 181 des Nations Unies, qui visait à diviser la Palestine mandataire en Etats juifs et arabes. (Cette journée est commémorée le 3 décembre de cette année en raison de l’action de grâce.)

Chaque année, à l’occasion de l’anniversaire de la décision des Nations Unies, la délégation palestinienne tente d’attirer l’attention des Nations Unies sur la question des réfugiés palestiniens et demande un soutien pour le droit de retour. Dans le but de s’y opposer, la délégation israélienne s’efforce de mettre l’accent sur la dimension juive de la question des réfugiés.

Avant l’événement, l’ambassadeur israélien à l’ONU, Danny Danon, a déclaré que «l’histoire de près d’un million de Juifs qui ont été brutalement expulsés de chez eux n’a jusqu’à présent pas retenu l’attention de l’ONU, et a même été délibérément réduite au minimum. se concentrer uniquement sur le récit palestinien ». L’État d’Israël doit soutenir les réfugiés juifs et corriger cette injustice historique.

Sarah Levin, directrice exécutive de JIMENA: «À l’aube de la cinquième année du Memorial Day pour les réfugiés juifs, il devient de plus en plus urgent de se concentrer et de faire entendre la voix des Juifs mizrahi et séfarades, dont les expériences et les perspectives collectives constituent un objectif important. s’attaquer aux problèmes contemporains d’antisémitisme, aux droits des minorités au Moyen-Orient et aux efforts visant à délégitimer Israël ».



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News