Au cours des dernières années, l’Iran a constamment fait de la contrebande d’armes à son proxy terroriste, via un pont terrestre à travers l’Irak et la Syrie, via l’aéroport international Beyrouth-Rafik Hariri, et plus particulièrement via le port de Beyrouth, où le nitrate d’ammonium était stocké dans un entrepôt adjacent à l’eau.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Tout en pleurant la mort de civils innocents, Israël doit être extrêmement reconnaissant que ce stock n’ait pas explosé à proximité de sa propre frontière. Et maintenant, voyant de première main les dommages qui peuvent être causés par le nitrate d’ammonium, il suffit d’imaginer les dommages qui pourraient être causés si l’Iran réussissait à faire passer une arme nucléaire entre les mains du Hezbollah.

Pendant la première guerre du Golfe de 1991, Saddam Hussein a tiré 42 missiles Scud sur Israël. Pendant le barrage, un seul Israélien serait mort – d’une crise cardiaque due à une explosion à proximité. L’absence de dommages causés à Israël est un phénomène aux proportions miraculeuses.

Le fait que près de 3 000 tonnes de nitrate d’ammonium de qualité militaire probablement destinées à être utilisées contre Israël n’atteignent plus jamais l’objectif visé est un miracle similaire.

🟦 ANNONCE 🟦

Pourtant, malgré les graves dommages causés par «l’accident du travail» du Hezbollah, le stockage d’armes contre Israël reste une grave menace. Une campagne visant à désarmer complètement le Hezbollah doit être immédiatement lancée.

Tant que le Hezbollah continuera d’avoir des missiles pointés sur Israël, l’État juif vivra dans la peur constante des attaques. La paix dans la région ne sera jamais atteinte tant que le Hezbollah ne sera pas complètement désarmé.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News