L’envoyé américain au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, a riposté mercredi au Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, qui a qualifié de « chantage » le plan de paix du président Donald Trump et averti que l’Autorité palestinienne était sur le point de s’effondrer, affirmant que les malheurs des Palestiniens étaient de la faute de leurs propres dirigeants .

« Le Premier ministre Shtayyeh a tort, l’Autorité palestinienne n’est pas dans une situation délicate  » a tweeté Greenblatt avec un lien vers une interview de Shtayyeh dans le New York Times.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

«Le temps est venu pour l’Autorité palestinienne d’intensifier ses activités et d’assumer la responsabilité de ses employés et de l’économie. L’Autorité palestinienne ne peut pas continuer à blâmer les États-Unis et tous les autres pour une situation qu’ils ont provoquée », a déclaré Greenblatt, qui entretient souvent des discussions avec des dirigeants palestiniens sur Twitter, alors même qu’ils le boycottaient personnellement ainsi que d’autres responsables américains.

Dans l’interview, publiée mercredi, Shtayyeh a averti que l’Autorité palestinienne s’effondrerait en juillet ou en août si l’impasse financière avec Israël n’était pas résolue.