Des responsables talibans ont déclaré vendredi que le groupe d’insurgés musulmans sunnites avait pris le contrôle de 85% du territoire afghan, et l’inquiétude internationale s’est accrue concernant les problèmes d’acheminement de médicaments et de fournitures dans le pays.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les responsables du gouvernement afghan ont rejeté l’affirmation selon laquelle les talibans contrôlaient la majeure partie du pays dans le cadre d’une campagne de propagande lancée alors que les forces étrangères, y compris les États-Unis, se retirent après près de 20 ans de combats.

Mais des responsables afghans locaux ont déclaré que les combattants talibans, enhardis par le retrait, avaient capturé un district important de la province d’Herat, qui abrite des dizaines de milliers de chiites hazaras minoritaires.

Torghundi, une ville du nord à la frontière avec le Turkménistan, a également été capturée par les talibans dans la nuit, ont déclaré des responsables afghans et talibans.

🟦 ANNONCE 🟦

Des centaines de membres du personnel de sécurité afghans et de réfugiés ont continué de traverser la frontière vers l’Iran et le Tadjikistan voisins, faisant craindre à Moscou et dans d’autres capitales étrangères que des islamistes radicaux pourraient s’infiltrer en Asie centrale.

Trois responsables talibans en visite ont cherché à répondre à ces préoccupations lors d’une visite à Moscou.

« Nous prendrons toutes les mesures pour que l’État islamique n’agisse pas sur le territoire afghan (…) et que notre territoire ne soit jamais utilisé contre nos voisins », a déclaré l’un des responsables talibans, Shahabuddin Delawar, lors d’une conférence de presse.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News