Selon Times of Israel, le service israélien d’incendie et de secours a annoncé dimanche qu’il soupçonnait un incendie criminel comme la cause d’un incendie qui s’est déclaré jeudi dans la forêt de Ben Shemen et qui a brûlé presque toute la communauté adjacente de Mevo Modi’im, dans le centre d’Israël.

Alimentés par le temps brûlant, plus d’un millier d’incendies ont dévasté des villes et des forêts à travers le pays de jeudi à samedi, forçant des milliers de personnes à quitter leurs maisons. 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Après une enquête sur l’incendie de Mevo Modiim, les services d’incendie ont déterminé qu’il avait été déclenché à plusieurs endroits différents, suscitant des soupçons d’incendie criminel.

Source  :

Des incendies ont éclaté dimanche soir dans une zone boisée entre le quartier juif de Pisgat Zeev et le camp de réfugiés palestiniens Shuafat à Jérusalem-Est, a annoncé la police israélienne dans un communiqué. 

Les médias hébraïques ont rapporté que les incendies, dans une vallée au bord de la rue Eliyahu Meridor, étaient causés par des cocktails Molotov. 

Un autre cocktail Molotov a été lancé sur les pompiers alors qu’ils se battaient pour empêcher les flammes, a rapporté le diffuseur public de Kan.

Il existe depuis longtemps en Israël des incendies lié au terrorisme arabe (à la fois contre des incendies de forêt et contre des usines et des résidences) antérieurs à 1948. 

Le 24 juillet 1939:

En Septembre 1945, un fonctionnaire du KKL a écrit un article sur l’incendie criminel constant dans le pays :

Si les palestiniens, aiment autant qu’ils le disent leur pays, comment peuvent ils le brûler ?