Almog, le fils de Tamir Sharaf, qui a été retrouvé sans vie sur la plage d’Ashdod hier après une nuit entière de recherches, a dit au revoir à son père dans un post déchirant : détendu face à la mer. »

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le post déchirant d’Almog Sharaf :

« Mon père

Tout le monde témoignera que tu était un homme rare ! Tu n’as jamais aimé les pièces de théâtre et tu n’as jamais imité personne, tu es toujours resté fidèle à toi-même même quand cela avait un prix.

🟦 ANNONCE 🟦

Pendant 24 ans toi et moi avons toujours joué au chat et à la souris, je pensais que tu étais le plus dur, le plus dirigeant avec moi, je pensais que tu étais juste contre moi.

Malheureusement aujourd’hui, après t’avoir perdu, je comprends et je sais que tu m’as toujours aimé le plus, tu m’aa toujours poussé à être le meilleure de moi.

Tu étais toujours là pour me conseiller, me critiquer, même si je n’étais pas d’accord avec toi sur quelque chose que tu n’as jamais renoncé »

Je pensais que mon père était toujours le plus fort du monde, tu as toujours tout arrangé pour moi, et je n’avais pas de soucis, je ne peux tout simplement pas croire que tu n’est plus et que je n’aurai plus rien sur quoi m’appuyer .
Toi qui me connais la mer depuis l’âge de 0 ans, et m’a mis à l’eau un mois après ma naissance, c’est le plus beau cadeau que tu m’as laissé, ton amour pour la mer, pour les vagues.

Quand tu es venu me voir quand j’ai fait le cours de sauveteur, je n’ai pas compris à quel point tu es fier et heureux de me voir comme ça. Aussi dans les différentes compétitions que j’ai gagnées et tu m’as dit que je t’avais déjà dépassé au niveau ou que tu étais avec moi dans l’eau dans la compétition à Netanya avec Boogie et m’a crié dessus quand je n’ai pas entendu le juge « Almog tu est parmi les premiers, les premiers ! ».

En fin de compte, tu as choisi de mettre fin à ta vie comme tu l’avez toujours dit, allongé détendu face à la mer. Et peu importe le nombre de personnes qui t’ont cherché, chiens, chevaux, bateaux, SUV, flics, famille et amis, c’est finalement moi qui t’ai trouvé et t’ai vu une dernière fois.

Feu Tamir et son fils Almog lorsqu'il était enfant.

La seule chose qui me réconforte, c’est que l’année dernière, nous étions dans les meilleurs moments du monde, que je t’aimais vraiment du fond du cœur et que je voulais être avec toi et te parler tous les jours, et je sais à quel point tu étais fier de moi pour le nouveau travail et combien tu était heureux d’avoir quelque chose que je visais. Et tu m’as-tu dit de ne pas regarder à droite à gauche, d’apprécier et de faire le travail du meilleur côté, et je le ferai !

En fin de compte aussi mon travail, aussi mon plus grand hobby et mes réalisations sont liés à une relation étroite avec la mer que toi et toi seul êtes connectés !

Bref, je veux juste que tu saches que peu importe ce que toi et moi avons traversé, j’ai toujours su que j’étais comme toi et que je t’aime et t’aimerais pour toujours !

Les funérailles de Tamir Sharaf auront lieu au cimetière d’Ashdod, jeudi 15 Cheshvan, 21 octobre 21 à 13h30. La famille vit au 39, rue Nahal Lachish, dans le 11e arrondissement d’Ashdod .



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News