Le ministre des Affaires étrangères Yisrael Katz s’est adressé jeudi à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, où il a profité de l’occasion pour critiquer les critiques d’Israël, déclarant que le peuple juif ne serait pas « séparé de sa patrie » et averti de la menace croissante posée par Téhéran et ses mandataires.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Katz, qui a été annoncé comme remplaçant du Premier ministre Benjamin Netanyahu après l’élection générale israélienne du 17 septembre, a commencé son discours en remerciant le président américain Donald Trump pour son soutien à Israël avant de condamner les plus grands antagonistes israéliens de la région.

S’adressant aux Palestiniens, Katz a exhorté les dirigeants à Ramallah « à mettre fin à l’incitation … et au financement du terrorisme ».

Il a également appelé le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à reconnaître « le droit du peuple juif à son propre État » et à « revenir aux négociations directes sans conditions préalables ».

Le ministre des Affaires étrangères a également exhorté le Hamas, l’autorité au pouvoir dans la bande de Gaza, à libérer « deux citoyens israéliens, Avraham Mengistu et Hisham Al Sayed, ainsi que les corps de deux soldats israéliens, Hadar Goldin et Oron Shaul ».

En outre, Katz a condamné le président turc Recep Tayyip Erdoğan, qui avait accusé Israël d’avoir volé une terre palestinienne tout en remettant en question les frontières souveraines du pays.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !