Voici une nouvelle vidéo du Jihad islamique destinée à introduire une nouvelle fusée, mais ce n’est pas que pour célébrer les « réalisations » du groupe terroriste :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Parsemé tout au long de la vidéo, et en particulier vers la barre des 2 heures, il montre fièrement des attentats terroristes – des bombes d’autobus, des coups de couteau et des coups de voiture de Juifs, des scènes de Juifs blessés dans des hôpitaux et des funérailles de familles juives.

Le Jihad islamique – financé par l’Iran – ne veut pas dire que tuer des civils juifs est une composante regrettable mais qu’elle est nécessaire au conflit. Ils disent que l’attaque des Juifs est au cœur de leur mission et ils sont fiers de viser les Juifs identifiables.

Pourtant, ce n’est pas le pire. Le Jihad islamique est un groupe terroriste et vous ne pouvez attendre aucun soupçon de moralité de leur part.

🟦 ANNONCE 🟦

Le pire, c’est que cela fait partie de la plus grande culture palestinienne. Le Jihad islamique n’est guère marginal – ils sont assez visibles à Gaza et ont également participé aux élections étudiantes en Judée Samarie. Leurs médias sont populaires. Leurs rassemblements attirent des dizaines de milliers de personnes.

Pourtant, il y a un silence complet de la grande communauté palestinienne pour la glorification de la terreur par le Jihad islamique, leur antisémitisme explicite, leur amour de la violence évident dans cette vidéo.

Les libéraux occidentaux ne se lassent pas de dire que la plupart des Palestiniens sont pacifiques. Certes, le nombre de ceux qui se livrent personnellement à la terreur est assez faible. Mais le silence devant les terroristes et le terrorisme célébré au milieu d’eux, dans leurs médias et leurs sites Web, littéralement tous les jours, ne peut être interprété comme autre chose que le public palestinien tolérant et soutenant les actes les plus répugnants et violents.

Il n’y a jamais d’opinion contre le terrorisme ou l’antisémitisme de type Jihad islamique. Ni du Fatah, ni des médias indépendants.

Même les bailleurs de fonds occidentaux de l’Autorité palestinienne n’insistent pas pour qu’une partie de leur argent soit consacrée à la lutte active contre la glorification du terrorisme. Au lieu de cela, ils soutiennent des initiatives éducatives de « paix » nébuleuses et vagues où des platitudes sont enseignées mais rien de négatif n’est dit contre le terrorisme et l’antisémitisme. La raison est aussi déprimante qu’elle est évidente – l’UE sait que la culture palestinienne ne tolérera aucune dissidence du soutien à la terreur qui lui est montré et enseigné dès sa naissance.

L’AP et le Fatah ne sont considérés que « modérés » parce qu’ils ne sont pas aussi explicites dans leur soutien à la terreur que le Jihad islamique et le Hamas. Mais ils ne font absolument rien pour arrêter la culture qui célèbre le meurtre de civils juifs et, en arabe, ils se livrent souvent eux-mêmes au même type d’incitation.

Il y a quelque chose de grave dans la logique selon laquelle les personnes qui tolèrent ou soutiennent le terrorisme contre les Juifs ont droit à leur propre État où une telle haine peut être multipliée.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News