Lors de la réunion du gouvernement d’aujourd’hui, il a été décidé de prolonger l’état d’urgence en raison de la pandémie de coronavirus jusqu’au 22 février 2022. Cela signifie que le gouvernement conservera le droit légal de restreindre les droits et libertés des citoyens inscrits dans les Lois fondamentales dans la lutte contre l’épidémie, y compris les restrictions à l’entrée et à la sortie du pays, le régime du « laissez-passer vert » et d’autres mesures d’urgence, jusqu’à un confinement complet.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Par décision gouvernementale, l’interdiction d’entrée dans le pays pour les étrangers et toutes les restrictions de quarantaine pour les citoyens de retour de l’étranger ont été prolongées de 10 jours.

De plus, lors d’une réunion gouvernementale, il a été décidé de limiter l’utilisation du système des « classes vertes » dans le système éducatif. Désormais, les classes des écoles recommenceront à être mises en quarantaine si deux élèves infectés sont trouvés – voire avec un seul cas d’infection, si le test PCR indique la souche omicron.

S’il y a un élève infecté dans la classe, et nous ne parlons pas de l’omicron, ses camarades de classe devront faire un deuxième test PCR le troisième jour après la détection de l’infection, et pas seulement des tests rapides tous les jours.

🟦 ANNONCE 🟦

Si la classe est mise en quarantaine, les élèves vaccinés peuvent continuer à aller à l’école ou à la maternelle, les non vaccinés devront rester à la maison et étudier à distance jusqu’à la fin de la quarantaine.

Le ministère de la Santé souligne que jusqu’à présent dans 95% des cas d’infection dans les écoles, il s’est avéré être isolé, le second infecté n’apparaissait que dans 5% des classes.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News