Les autorités égyptiennes ont découvert un réseau de traite d’êtres humains à Gizeh où les jeunes filles ont été forcées de « se marier » avec des Arabes riches pendant 48 heures où elles seraient victimes de violences sexuelles.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Le prix des filles se situait entre 10 000 et 200 000 livres égyptiennes (640 $ à 13 000 $) et le délai de chaque « mariage » était de deux jours à une semaine. Les dirigeants de cette cellule qui comprenaient un avocat, gardaient l’argent pour eux.

Les filles avaient entre 12 et 15 ans.

Les filles étaient souvent des fugueuses. Les proxénètes enverraient des photos des filles via WhatsApp aux riches membres arabes. L’un des proxénètes a célébré la cérémonie du «mariage» avec un Coran dans un café à Agouza.

🟦 ANNONCE 🟦

Les filles disent que les proxénètes les ont également agressées sexuellement et violées.

Lors de la descente de police, un « grand nombre » de filles ont été retrouvées.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News