Des policiers de l’Autorité palestinienne ont arrêté mardi à Hébron plusieurs membres du Hizb ut-Tahrir (Parti de la libération) pour avoir célébré la fin du mois sacré du Ramadan.

Le mufti de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Cheikh Mohammed Hussein, a annoncé lundi que le premier jour de l’Aïd al-Fitr, qui marquera la fin du ramadan, aura lieu mercredi.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Le Conseil palestinien de Fatwa (Dar al-Iftaa), qui s’est réuni lundi soir dans l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa, n’a pas pu repérer le croissant de lune de Shawwal », a déclaré le mufti dans un communiqué. « Par conséquent, il a été prouvé que mardi était complémentaire du mois de jeûne du Ramadan et que le mercredi 5 juin serait le premier jour du festival Eid al-Fitr. »

Cependant, plusieurs pays arabes et islamiques ont annoncé que l’Aïd al-Fitr commencerait mardi, suscitant la controverse entre de nombreux Arabes et musulmans. En plus de l’Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït et les Émirats arabes unis ont annoncé que la fête débuterait mardi et non mercredi.

L’Egypte, la Jordanie, la Syrie, l’Indonésie, la Malaisie, le Pakistan et les Palestiniens, quant à eux, ne célèbrent la fin du Ramadan que mercredi.