« Je connais bien mon fils. Il n’aurait jamais fait de mal à une fille de sa vie, encore moins agressé sexuellement », a déclaré aujourd’hui (mardi) la mère de l’un des garçons soupçonnés d’être impliqués dans le viol de la jeune fille à l’hôtel Red Sea à Eilat.
Son fils, qui a été placé en détention provisoire, a-t-elle dit, faisait partie d’un groupe de garçons qui ont décidé de partir en vacances à Eilat. « Mon fils et ses amis étaient dans le coin, ont entendu un bruit dans la pièce où ce qui s’est passé, et ils sont allés là-bas pour voir ce qui s’est passé », a-t-elle dit. « Je me suis renseigné, et selon mon fils – ils n’ont rien à voir avec l’incident. »
Manifestations après le viol à Eilat // Photo: Shmuel Buharis, Paz Bar
La mère a ajouté que depuis le viol, et en raison de sa connaissance que son fils séjournait dans le même hôtel, elle n’a pas pu s’endormir. «La vie de notre famille est devenue un cauchemar», dit-elle.
Pendant ce temps, le tribunal de première instance d’Ashkelon a prolongé aujourd’hui la détention de deux mineurs, dont l’un a été arrêté hier et sa détention a été prolongée jusqu’à vendredi prochain et l’autre restera en détention jusqu’à dimanche.
« L’unité d’enquête a rassemblé toutes les personnes qui sont passées dans les couloirs de l’hôtel au moment du viol », a déclaré l’avocat Chen Ben-Haim, qui représente le mineur dont la détention a été prolongée jusqu’à vendredi.  Sans l’écho des médias, il est très probable qu’il n’y aurait pas eu de place pour une détention supplémentaire en l’absence de toute preuve liant mon client à l’infraction sexuelle réelle. « 
Auparavant, la police avait fait appel au tribunal du district de Be’er Sheva contre la décision du tribunal de première instance d’Ashkelon de libérer en résidence surveillée deux des sept garçons arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés d’être impliqués dans le viol de la jeune fille. L’appel de la police a été accepté et le même mineur restera en détention jusqu’à vendredi prochain.
Au cours des audiences sur la prolongation de la détention des suspects, qui se sont tenues à huis clos au tribunal de première instance d’Ashkelon, un groupe de femmes a organisé une veillée de protestation et a soutenu la jeune fille de 16 ans qui a été violée. « Nous sommes avec vous tout le long », se sont-ils exclamés.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News