Les responsables grecs ont fait état de leur intention de signer un accord de défense de plusieurs millions de dollars avec la France dans un contexte de tensions croissantes avec la Turquie sur les ressources en hydrocarbures et l’influence navale en mer Méditerranée.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le gouvernement turc conteste la demande de la Grèce de droits exclusifs sur les eaux où le navire de recherche turc Oruc Reis a effectué l’inspection. Jusqu’à présent, les États-Unis et l’Union européenne ont largement soutenu la Grèce dans le différend, mais les pays de l’UE restent divisés sur une demande de la Grèce d’imposer des sanctions à la Turquie. Les tensions entre les deux membres de l’OTAN au sujet des droits en mer Méditerranée se sont fait l’écho dans toute l’Europe.

Selon une compagnie aéronautique Dassault, la Grèce a commandé 40 Mirage F1 à la société aérospatiale française en 1974, puis 40 Mirage 2000 en 1985 et enfin 15 Mirage 2000-5 en 2000; ce dernier contrat comprend également la mise à niveau de 10 Mirage 2000 à la norme 2000-5 avec une contribution importante de l’industrie grecque.

«Je me réjouis de cette annonce, qui renforce la relation exceptionnelle que nous entretenons avec la Grèce depuis près d’un demi-siècle, et je remercie à nouveau les autorités grecques de leur confiance. Dassault Aviation est pleinement mobilisé pour répondre aux besoins opérationnels exprimés par l’armée de l’air grecque, et ainsi contribuer à assurer la souveraineté de la Grèce et la sécurité du peuple grec », a déclaré Eric Trappier, président-directeur général de Dassault Aviation.

🟦 ANNONCE 🟦


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News