L’une des 45 personnes tuées dans la catastrophe de Meron est le rabbin Moshe Tzarfati, 65 ans. Dans l’unité de Nahal c’est un deuil pour les soldats ultra-orthodoxe , le décès de l’homme, qui au-delà de la famille qu’il a laissée derrière lui, a été une figure importante pour les soldats du bataillon dans lequel il s’est porté volontaire pendant de nombreuses années.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Son fils Shai a dit à Yedioth Ahronoth que son père, « a accompagné les soldats pendant plusieurs années. Il a travaillé pour Netsar Yehuda pour toujours et a servi de rabbin. Il organisait les shabatot pour eux. Il adorait faire du bénévolat, il aimait les soldats, il aimait la vie. Il était un jeune homme avec un corps de 60 ans.  »

Yosef Singer, qui a servi dans l’unité religieuse, a ajouté: «Il a vraiment servi de figure paternelle. Il venait insuffler la vie aux soldats stressés avec des bons mots, nourriture, et une attention aux gens. De vraies choses qui manquaient aux soldats – il s’en occuperait. Il donnerait de l’espoir. Le rabbin Moshe Tzarfati donnait la lumière au peuple. Il donnerait de l’air respirable aux gens. Exactement l’air qui lui manquait dans le terrible désastre. Il a vraiment servi de figure paternelle et d’accompagnement.  »



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News