Mercredi, Israël a lié toute assistance qu’il pourrait offrir aux efforts de la bande de Gaza contre le coronavirus pour progresser dans sa tentative de récupérer deux soldats israéliens tués pendant la guerre de 2014 dans l’enclave palestinienne et dont les restes sont détenus par le Hamas, le groupe terroriste contrôlant Gaza .

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Gaza a jusqu’à présent signalé 12 cas de coronavirus et les autorités craignent que les établissements de santé locaux – avec seulement 96 respirateurs pour une population de 2 millions d’habitants – soient insuffisants pour contenir la contagion.

Israël et le Hamas ont fermé la frontière de Gaza au trafic non essentiel par mesure de précaution contre la propagation de l’infection. Mais avec les autorités de Gaza appelant à l’aide humanitaire étrangère, Israël a pesé son rôle.

« Au moment où l’on parle du monde humanitaire à Gaza – Israël a également des besoins humanitaires, qui sont principalement le rétablissement des morts », a déclaré le ministre de la Défense Naftali Bennett aux journalistes, faisant référence aux décès survenus lors de l’opération Bordure protectrice, qui s’est déroulée pendant l’été 2014.

🟦 ANNONCE 🟦

« Je pense que nous devons entamer un large dialogue sur Gaza et nos besoins humanitaires. Il ne serait pas juste de déconnecter ces choses … et certainement, nos cœurs seraient ouverts à beaucoup de choses. »

Il n’était pas immédiatement clair si Bennett parlait d’une éventuelle condition à ce qu’Israël fournisse une aide directe, ou également qu’elle autorise le transfert d’autres aides derriere la frontière avec Gaza.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News