Un tribunal de district de Helsingborg, en Suède, a infligé une amende de 3 000 couronnes (305 dollars) à l’Imam Samir el Rifai pour avoir prononcé un discours de haine lors d’une manifestation en juillet 2017, a annoncé lundi Expressen.se.

Le discours a été parrainé par le Centre suédo-palestinien de Helsingborg et s’est déroulé en arabe sur la place Gustav Adolf de la ville. Le contenu antisémite a été signalé à la police par l’assemblée juive de Helsingborg.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Dans son discours, el Rifai a déclaré que les Juifs avaient conspiré à la fois contre Jesus et Mohammed, et qu’en fait, «il n’existe aucun prophète contre lequel les descendants de singes et de cochons n’ont pas fait de mauvais projets. Ils l’ont fait à tous les prophètes et à toutes les nations, et cela a également affecté notre prophète, que la paix soit sur lui. »

Devant le tribunal, le défendeur a affirmé qu’il n’avait attaqué que l’État d’Israël pour sa restriction d’accès à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, mais l’avocate des plaignants, Ylva Norling Jönsson, a déclaré à Expressen: «Nous pensons qu’il ressort clairement du discours prononcé dans son discours que la déclaration visait les Juifs en relation avec leur religion et non le régime [israélien] ou sa force militaire ».