L’ancien ministre libanais des Affaires étrangères Jabran Basil a annoncé que le Hezbollah avait commencé à envisager un retrait de Syrie, soulignant la nécessité pour les Libanais de soutenir cette décision.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Basile, membre du parlement et chef du Mouvement patriotique libre, a déclaré lors d’une conférence de presse dimanche: « Le Hezbollah a commencé à envisager un retrait de Syrie tout en assurant ses intérêts, et nous, Libanais, devons adopter et soutenir une telle décision. »

Basil a souligné que l’initiative présentée par le mouvement au président libanais Michel Aoun et au dirigeant français Emanuel Macron incluait dans l’aspect politique notamment la neutralisation (question) des armes du Hezbollah au Liban qui sera discutée à la table des négociations.

🟦 ANNONCE 🟦

L’ancien ministre a souligné le refus de son parti de participer au nouveau gouvernement libanais, soulignant que «l’échec persiste» dans toute la question de l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth et la question de la réhabilitation des décombres après l’événement catastrophique.

Basil a demandé à la justice libanaise « d’accélérer ses enquêtes et d’être juste et de ne pas être soumis au populisme et à la pression sociale », avertissant que si cela ne se produisait pas, les gens auraient le droit d’exiger une enquête internationale sur ce qui s’est passé.

Il a poursuivi: « Le gouvernement, le gouverneur et la municipalité doivent travailler à la vitesse requise avant l’hiver. Les gens ont le droit d’exiger de la municipalité de répondre à leurs besoins. »

Basil a souligné que son parti soutient exclusivement l’initiative française proposée, après l’explosion du port, par Macron, notant qu’elle apporte « une solution logique et pratique pour sauver le Liban » et « représente notre culpabilité et nos revendications ».

Il a déclaré: « Nous étions satisfaits de l’initiative française et nous la craignions, ni plus, ni moins parce que nous connaissons l’existence de partis à l’intérieur du Liban et d’organismes extérieurs au Liban qui veulent la contrecarrer ».

L’ancien ministre a ajouté que la partie politique de son initiative actuelle comprend l’accélération du traitement de la production de gaz et de pétrole terrestres et maritimes et la démarcation des frontières terrestres et maritimes, indiquant que la démarcation des frontières avec Israël « est une chose sur laquelle nous pouvons nous entendre en tant que Blancs dans le cadre de la préservation de nos droits et de notre souveraineté. « 



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News