Daoud al-Khatib, 45 ans, un terroriste du Jihad islamique qui a été condamné à 18 ans de prison en 2003, est mort d’une crise cardiaque avec six mois de peine restante à purger.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Comme il arrive toujours lorsque des prisonniers meurent, les Palestiniens de tous les côtés accusent Israël de «négligence médicale».
 

« Le Département des droits de l’homme et de la société civile de l’Organisation de libération de la Palestine a appelé la communauté internationale et ses organes à rompre le silence sur les crimes d’occupation commis contre les prisonniers palestiniens et arabes et à mettre fin aux violations commises à leur encontre, dont la plus importante est la politique de négligence médicale, qui est devenue un outil entre les mains des autorités d’occupation pour pratiquer une politique de mise à mort lente à leur égard. »

Sur la base des articles sur la mort d’al-Khatib, il a été victime d’un accident vasculaire cérébral il y a plusieurs années, et il a été soigné pour cela à l’époque. Ensuite, il a subi une chirurgie à cœur ouvert – payée par le contribuable israélien. Après sa dernière crise cardiaque, les autorités pénitentiaires israéliennes ont tenté de le faire revivre par défibrillation.

En d’autres termes, les Israéliens « négligents » ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour maintenir ce terroriste en vie.

🟦 ANNONCE 🟦


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News