Le rapport hebdomadaire de l’ ONG à Gaza, le PCHR, a traité de toutes les principales attaques israéliennes à Gaza le week-end dernier, sans bien sûr mentionner les centaines de roquettes tirées contre Israël.

Outre les personnes mentionnées et qualifiées à tort de «civils» dans son rapport quotidien, il existe encore deux autres anomalies qui montrent que les ONG et les journalistes occidentaux ne peuvent jamais faire confiance à PCHR pour dire qui est un «civil».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ce paragraphe est contradictoire:

Vers 13 h 10 (le 5 mai), un avion de guerre israélien a lancé un missile sur un groupe de civils palestiniens qui se trouvaient à l’est du quartier al-Sheja’eya, à l’est de la ville de Gaza.

Bilal Mohammed Abdul Banna (29 ans) et Abdullah Nofal Mohammed Abu al-‘Ata (21 ans), membres du Mouvement du Jihad Islamique, ont été assassinés.

Si Israël tire sur un groupe de civils, comment se peut-il que les seules personnes tuées soient des terroristes?

Vers 14h45, l’aviation israélienne a lancé un missile sur une voiture conduite par Hamed Ahmed Abdul Khudari (34 ans), du quartier al-Tuffah, à l’est de la ville de Gaza. Le ciblage était à proximité du quartier d’al-Sedrah, dans le quartier susmentionné. En conséquence, al-Khudari, qui travaille en change , a été tué.

L’homme en question est un trafiquant de devises, qui était également commandant de campagne pour les brigades Al Qassam et était terroriste depuis 2003.

De plus, le Hamas a organisé un événement pour célébrer la mort de deux de ses membres le vendredi précédent. Ces photos troublantes montrent ce qui est probablement l’un de leurs fils en tenue de terroriste.