Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

En 2014, un propriétaire de café de Saint-Nicolas (près de Liège), en Belgique, a placé sur sa fenêtre une pancarte indiquant, en français: « Nous autorisons les chiens à entrer, mais pas les sionistes – AUCUN MOYEN! » En turc, l’enseigne disait: « Dans ce commerce, les chiens sont autorisés, mais les Juifs – pas moyen! »

Cinq ans plus tard, le procureur de l’affaire a sans aucune explication, laissé tomber l’affaire contre le propriétaire du magasin. 

Les pancartes étaient un signe évident des édits de style nazi, comme ce signe allemand qui disait: «Terrain de jeu, réservé aux enfants, interdit aux Juifs».

Les choses vont vraiment mal en Europe.