Il semble que le nouveau gouvernement est plein de zèle et veux montrer à Israel qu’il est courageux face au Hamas et les déclarations de ces dernières heures montrent à quel point la stratégie de conserver un cessez le feu même léger est importante pour les habitants en bordure de Gaza et pour la sécurité de ses soldats.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

En effet , depuis ces dernières heures, les déclarations des chefs du cabinet de sécurité du gouvernement Lapid/ Bennet fusent :

Le ministre de la Défense Benny Gantz :  » Sur la question de Gaza, je le répète, ce qui était n’est pas, le sera aujourd’hui. Si le Hamas n’a pas encore compris, nous veillerons à ce qu’ils comprennent. Sans le retour des garçons et une forte stabilité sécuritaire, Gaza ne sera pas restauré économiquement. »

Selon des sources égyptiennes pour le journal koweïtien Al-Jarida, les négociations indirectes entre le Hamas et Israël sur l’accord des prisonniers de guerre, qui ont débuté hier au Caire, dans le plus grand secret, sous les auspices des services secrets égyptiens ont échoué.

🟦 ANNONCE 🟦

La situation est dans l’impasse car en effet, les négociations sur l’accord sur les prisonniers de guerre et les personnes disparues sont au point mort. Pas de progrès. Le Hamas est menaçant, sous réserve d’une évaluation de la situation …

La reprise des tirs de ballons explosifs et des émeutes nocturnes en bordure de Gaza reprendront aujourd’hui, s’ils n’ouvrent pas les passages frontaliers pour l’exportation et si Israël n’ouvre pas les autorisations pour la pêche.

Entre temps, le pays qui est derrière ces menaces à Gaza qui est l’Iran a élu un nouveau président pire que le précèdent, le président Raisi et de hauts responsables des Gardiens de la révolution iraniens appellent le président « l’une des épées d’Allah ( Saïf Allah) « .

Pour la politique de notre pays, elle s’engouffre dans l’insécurité et l’incitation contre les juifs , car pour rappel, le membre de la coalition, le député Musi Raz du Meretz, tiendra une conférence demain à la Knesset intitulée « Entre l’occupation et l’apartheid » en collaboration avec la députée Aida Thomas Suleiman.

Le député Amichai Shikli s’est adressé au département des cérémonies de la Knesset et a demandé d’empêcher la participation d’organisations travaillant contre Israël sur la scène internationale.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News