Depuis le début de la crise de Corona, les tentatives de contrebande d’or de la bande de Gaza vers l’Égypte se sont intensifiées, en particulier sur l’axe entre la Palestine Rafah et l’Égypte. La contrebande d’or a toujours été répandue à la frontière entre la bande de Gaza et l’Égypte, mais la tâche des passeurs aujourd’hui n’est pas particulièrement facile après que l’armée égyptienne a évacué les habitants de Rafah dans le cadre de ce qui a été défini comme la lutte contre le terrorisme islamiste. Ainsi, les passeurs sont contraints de compter sur des travailleurs près de la frontière et cela inclut également le personnel militaire et policier, en échange de grosses sommes d’argent.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Bien sûr, les moyens les plus courants de contrebande d’or sont les passages frontaliers, mais en raison de l’épidémie du Corona, l’Égypte a presque complètement fermé le point de passage de Rafah et Israël a fermé le point de passage d’Erez, ce qui a réduit la contrebande d’or de Gaza vers la Judée Samarie. Malgré les difficultés, la motivation des passeurs est forte car la différence entre le prix de l’or à Gaza et en Egypte par kilogramme atteint parfois 10 000 dollars. C’est pourquoi la contrebande d’or se fait généralement en quantités relativement importantes de plus d’un kg.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News