Les tensions politiques entre la Turquie et l’Arabie saoudite entravent la circulation des marchandises et mettent à rude épreuve les relations commerciales entre les deux puissances régionales sunnites-musulmanes.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les liens entre Riyad et Ankara se sont détériorés ces dernières années, les pays se trouvant de part et d’autre de plusieurs conflits régionaux.

Mohammed al-Bishi, un journaliste saoudien spécialisé dans les affaires économiques, a déclaré à The Media Line que les «politiques régionales agressives» de la Turquie étaient à l’origine de l’antipathie croissante.

«C’est une réaction aux politiques hostiles pratiquées par le Parti de la justice et du développement [AKP, dirigé par le président turc Recep Tayyip Erdogan] en Irak, en Syrie, en Libye et maintenant en Azerbaïdjan», a-t-il déclaré.

🟦 ANNONCE 🟦

L’antagonisme a atteint son apogée fin 2018, immédiatement après le meurtre du journaliste dissident saoudien Jamal Khashoggi au consulat du royaume à Istanbul.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News