Le ministre israélien Tzachi Hanegbi a riposté à la question de savoir si l’État juif agirait seul contre la menace d’un Iran nucléaire, promettant que «nous allons nous défendre».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

«Êtes-vous en train de me dire que… Israël poursuivrait une frappe contre l’Iran sans l’approbation des États-Unis», a demandé Tim Sebastian, animateur de l’émission Conflict Zone sur le média allemand Deutsche Welles, dans une interview enregistrée lundi.

«S’il y a un nouvel accord qui mettra en danger l’existence même de l’Etat d’Israël – que pensez-vous que nous allons faire, priez ? Non; nous allons nous défendre de toutes les manières qui soient efficaces », a déclaré Hanegbi.

Hanegbi, qui est actuellement ministre des affaires des implantations sous le Premier ministre Benjamin Netanyahu et est un proche allié du dirigeant israélien, a déclaré qu’une telle attaque serait le «dernier recours» et qu’il espère que les États-Unis et la communauté internationale feraient appliquer « une pression maximale sur l’Iran pour changer son comportement. »

🟦 ANNONCE 🟦

L’administration Biden a déclaré que la relance d’un accord nucléaire avec l’Iran serait une priorité. Des réunions avec les parties européennes de l’accord initial de 2015 pourraient avoir lieu dès vendredi, selon Reuters.

« Cinq ans ont passé et nous voyons toujours le même comportement, le même encouragement au terrorisme, le même soutien des groupes radicaux au Liban, en Irak, en Syrie et aussi au Yémen », a déclaré Hanegbi dans l’interview de DW. «Nous devons changer la politique – et cela doit se faire par un dialogue entre Israël et les États-Unis.»



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News