Selon l’ AFP :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que les dirigeants libanais en difficulté s’étaient engagés mardi à former un cabinet de crise dans les deux semaines pour faire avancer les réformes clés, lors de sa visite dans le pays touché par la catastrophe.

Macron était à Beyrouth pour la deuxième fois depuis l’explosion du 4 août qui a tué plus de 180 personnes, ravagé des quartiers entiers de la ville et alimenté la rage populaire contre l’élite politique du pays.
S’exprimant lors d’une conférence de presse à la suite de discussions avec les chefs des blocs parlementaires libanais, Macron a déclaré que le Hezbollah « est probablement au parlement à cause de l’intimidation, mais aussi parce que d’autres forces n’ont pas bien géré le pays ».
« Mais il a une base populaire et c’est la réalité », at-il ajouté.
Néanmoins,  » avec le Hezbollah, il y a une discussion qui doit être engagée », en ce qui concerne le désarmement , a ajouté Macron.
« C’est exactement la discussion que nous avons eue il y a une heure (et) cela ne devrait pas être un tabou « , a-t-il déclaré. »
Cela n’arrivera pas, mais même discuter du problème à voix haute est quelque chose qui n’a pas été fait avant l’explosion. Le peuple libanais est de plus en plus public dans sa critique du Hezbollah, et les discours de Nasrallah ne peuvent rien y faire….


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News