NEW YORK, NEW YORK - SEPTEMBER 22: President of the State of Palenstine Mahmoud Abbas waits to address the United Nations General Assembly at UN headquarters, September 22, 2016 in New York City. According to the UN Secretary-General Ban ki-Moon, the most pressing matter to be discussed at the General Assembly is the world's refugee crisis. (Photo by Drew Angerer/Getty Images)

La Commission électorale centrale palestinienne (CEC) a adressé hier soir une invitation officielle au Parlement européen et à l’Union européenne (UE) à servir d’observateur aux prochaines élections palestiniennes.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le représentant de l’UE, Sven Kuhn von Burgsdorf, a reçu les invitations lors de sa rencontre avec la présidente de la CEC, Hanna Nasser, au siège d’Al-Bireh, où le responsable palestinien a souligné «l’importance de l’observation internationale pour le processus électorale », en particulier par l’UE.

Nasser a également exhorté tous les organes internationaux d’observation à surveiller les prochaines élections.

Élections palestiniennes
D’un autre côté, Burgsdorf a apprécié le rôle de la CEC et sa préparation malgré les défis existants, tout en soulignant le soutien de l’UE à la tenue d’élections libres et équitables conformément aux normes internationales.

🟦 ANNONCE 🟦

Burgsdorf a souligné l’importance d’assurer la participation de tous les Palestiniens au processus électoral dans les territoires palestiniens, y compris Jérusalem-Est, en tant que candidats et électeurs.

Il est à noter que « au début d’un processus électoral, la CEC inviterait les organisations locales et internationales œuvrant dans le domaine de la démocratie et de la bonne gouvernance à demander l’accréditation en tant que mission d’observation », a rapporté l’agence de presse palestinienne WAFA.

L’accréditation permet aux observateurs d’accéder aux centres de vote pour suivre le déroulement des élections et garantir l’intégrité et la transparence des élections.

On estime que deux millions de Palestiniens répartis à Jérusalem, en Judée Samarie et dans la bande de Gaza pourront exercer le droit de vote aux prochaines élections nationales prévues cette année, a déclaré ce samedi Hanna Nasser, présidente de la Commission électorale centrale palestinienne (CEC).

Lors d’une conférence de presse tenue dans la ville de Ramallah un jour après que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a publié le décret pour la tenue d’élections législatives le 22 mai et présidentielles le 31 juillet, ainsi que des élections pour le Conseil national palestinien, parlement en exil, le 31 août, a déclaré Nasser. Les Palestiniens de plus de 18 ans à Jérusalem-Est, en Judée Samarie et dans la bande de Gaza devraient pouvoir voter librement ou devenir candidats, a déclaré le responsable.

Il a également exprimé l’espoir qu ‘ »Israël n’entravera pas la participation des Palestiniens à Jérusalem-Est occupée, qui ont voté lors des deux précédentes élections de 1996 et 2006, lors des prochaines élections », a noté l’agence de presse palestinienne Wafa.

Selon le décret publié dans l’agence de presse palestinienne, les élections législatives se tiendront le 22 mai et les élections présidentielles le 31 juillet.

Les parlementaires constitueront la première étape dans la formation du Conseil national palestinien, dont la composition sera achevée le 31 août, selon les statuts fondamentaux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

L’ordre a été émis après une rencontre entre Abu Mazen et le président de la Commission électorale générale, Hana Nasser, ce soir au palais présidentiel de Ramallah. Là, le dirigeant palestinien a ordonné le début des procédures afin de garantir les élections.

Le Mouvement de la résistance islamique palestinienne (Hamas) a salué la mesure d’Abou Mazen et a annoncé dans un communiqué qu’il «travaillait pour le succès du processus au service du peuple palestinien, qui a le droit absolu d’élire ses dirigeants et ses représentants». .

Le Hamas a en outre indiqué que pour eux « il est important de préparer le terrain pour des élections libres et justes qui expriment la volonté de l’électeur sans pression ni restriction, et d’une manière juste et transparente ».

Ils ont également souligné que le système politique palestinien devait être reconstruit et qu’un accord devait être trouvé pour une nouvelle stratégie nationale de lutte contre Israël. Pour cela, ont-ils souligné à partir du mouvement, un dialogue national doit être atteint.

Des sources palestiniennes ont déclaré à l’agence de presse « Qods » que la semaine prochaine, il y aura une réunion dans la capitale égyptienne, Le Caire, des différentes factions de Cisjordanie et de Gaza.

Les dernières élections présidentielles palestiniennes ont eu lieu le 9 janvier 2005, à la suite d’un décret présidentiel qui avait été publié en novembre 2004, quelques jours après la mort de Yasser Arafat. Les dernières élections législatives ont eu lieu le 25 janvier 2006.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News