Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Une rumeur a circulé récemment selon laquelle l’ONU demande à l’UNRWA d’essayer de réinstaller les «réfugiés» palestiniens en Europe après 72 ans d’apatridie. 

Bien sûr, la réinstallation serait le travail de toute véritable agence de réfugiés vouée à aider les personnes qui croupissent dans les camps depuis si longtemps.
Bien sûr, les rumeurs sont fausses. L’ONU ne demanderait jamais à l’UNRWA d’agir comme s’il se soucie de mettre fin au problème des «réfugiés» palestiniens.
Bien sûr, la réponse à la rumeur des gens qui prétendent être les dirigeants des Palestiniens montre le mépris total qu’ils ont pour leur propre peuple. 
Ahmed Abu Huli, chef du Département des affaires des réfugiés de l’OLP et membre du Comité exécutif de l’OLP, a publié un communiqué de presse samedi, a contacté l’UNRWA pour vérifier que ces rumeurs n’étaient pas véridiques. Il a ensuite déclaré que ces rumeurs faisaient partie d’un complot d’Israël et de l’Amérique pour liquider l’UNRWA parce qu’elles accusent les dirigeants palestiniens de perpétuer la question des réfugiés, de perpétuer le conflit et de parrainer le terrorisme. (Ces accusations sont, bien sûr, empiriquement vraies.)
Abu Huli a ajouté que ces rumeurs « visent la fermeté des réfugiés dans les camps et portent atteinte à leur droit juste et légitime de retourner dans leurs foyers d’où ils ont été déplacés en 1948, selon ce qui a été déclaré dans la résolution 194 ».
Dr. Bakr Abu Safia  du FPLP a déclaré que « la tentative de régler la question des réfugiés par la réinstallation n’a pas pris fin, depuis le début de la Nakba, mais le peuple palestinien a pu arrêter ces projets grâce à son association avec sa terre ».
Quelqu’un a-t-il demandé aux Palestiniens qui se trouvent dans des camps au Liban ou en Syrie s’ils accepteraient de se réinstaller en Europe? Personne n’a vraiment eu à le faire. Des centaines de milliers d’entre eux se sont déjà installés eux-mêmes en Europe. Au Liban seulement, quelque 300 000 «réfugiés enregistrés» ont déménagé et sont pourtant toujours comptabilisés par l’UNRWA comme étant là-bas afin de pouvoir exiger davantage de fonds.
La seule véritable agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR, travaille dur pour trouver des foyers permanents pour les vrais réfugiés. L’UNWRA travaille dur pour maintenir les réfugiés palestiniens et leurs descendants dans les limbes apatrides pour toujours. Les dirigeants palestiniens utilisent les «réfugiés» comme des pions depuis 72 ans, et ils ne sont pas sur le point de laisser quoi que ce soit les empêcher de continuer. 
[signoff