Quelle est la probabilité que les partisans de l’État islamique (EI) répondent à son appel sur les réseaux sociaux pour des attaques contre les oléoducs saoudiens et d’autres infrastructures après que le royaume ait autorisé les avions en route vers et depuis Israël à traverser son territoire?

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le message audio cryptique sur la plate-forme de messagerie Telegram au début du mois appelait à des représailles pour le soutien saoudien à la normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et Bahreïn.

Bien que les experts du Moyen-Orient n’aient pas de boule de cristal, ils doutent que cet appel mènera à quelque chose de plus grand. «L’Etat islamique« siffle dans le noir ». Ils ont perdu leur équipement et les services de leurs anciens volontaires », a déclaré à The Media Line le Dr Oded Eran, chercheur principal à l’Institut d’études sur la sécurité nationale à Tel Aviv.

Il faisait référence à la guerre contre l’État islamique, au cours de laquelle il a perdu sa dernière bande de territoire, dans la ville syrienne de Baghouz, en mars 2019.

🟦 ANNONCE 🟦

Brian G. Williams, professeur d’histoire islamique à l’Université du Massachusetts à Dartmouth, a déclaré à The Media Line: «Ils sont allés dans la clandestinité, menant une guerre de l’ombre.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News