Flag Hejaz Arab Man Waving

Les agresseurs à la Porte des Chaînes du Mont du Temple à Jérusalem, les auto-pilonneurs près d’Elazar, l’étrangleur du pont Allenby et les bombardiers de la source Talmon se nourrissent tous de la même source religieuse: la diffamation sanglante moderne  » d’Al-Aqsa est en danger.  » Cette fausse histoire décrit Israël comme travaillant à la destruction des mosquées du Mont du Temple, une histoire prêchée dans des mosquées, dans les médias, dans des caricatures et dans des discours des dirigeants du Hamas et de l’Autorité palestinienne.

Des centaines d’assaillants ont pris des mesures « pour protéger Al-Aqsa ». Le public palestinien l’a bu pendant des années. Cela fait partie d’un « festival » continu de glorification du terrorisme, du jihad et des effusions de sang contre les juifs, et ses racines sont religieuses. La bataille contre Israël et sur Jérusalem est à plusieurs reprises décrite comme « ribat » – une guerre sainte pour défendre le territoire islamique. C’est ainsi qu’ils perçoivent réellement le conflit. 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Israël fait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger la mosquée Al-Aqsa. Il a même fait une énorme concession inconcevable en renonçant au droit fondamental des Juifs de permettre aux Juifs de prier sur le Mont, sur le site le plus sacré du judaïsme.

Et pourtant , les attentats au nom d’Al Aqsa ne stoppent pas car il faut une raison pour tuer des Juifs..