Branish Zahava Bak, une enseignante d’origine éthiopienne qui a jeté une pomme sur le Premier ministre lors d’une conférence à Netanya, a déjà reçu sa première sanction.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

 Mardi, le ministre de l’éducation, Rafi Peretz, a ordonné la création d’une commission chargée d’enquêter sur les activités de cette enseignante. Il a déclaré qu’il n’autoriserait pas les comportements violents dans le système éducatif: «Il y a une limite, et elle a été dépassée. J’ai mis en place une enquête professionnelle pour obtenir des éclaircissements dans les plus brefs délais. »

Mercredi, le conseiller juridique Avkhai Mandelblit a recommandé au commissaire de la fonction publique de retirer cette femme du travail pendant trois mois.

Le procureur général par intérim Dan Eldad a chargé le procureur du district central de superviser l’enquête.

🟦 ANNONCE 🟦

La femme a été convoquée pour un interrogatoire par la police, mais a exercé son droit de garder le silence.

Elle a expliqué aux médias qu’elle était choquée par l’incitation de la bouche des fonctionnaires qui doivent veiller au bien-être des citoyens en comparant le discours de Bibi à Hitler.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News