L’Autorité palestinienne continue d’arrêter des manifestants, les aurait battus et traînés dans les rues.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Un autre groupe de 15 à 20 personnes a été arrêté hier à Ramallah pour avoir voulu protester contre le meurtre par la police palestinienne de Nizar Banat en juin, ainsi que le maintien en détention de ceux qui avaient déjà été arrêtés pour avoir protesté contre des personnes qui sont restées en prison depuis près de deux mois.
Des groupes palestiniens ont publié des condamnations de la nouvelle série d’arrestations.
Ironiquement, les raisons invoquées pour les arrestations incluent « l’atteinte aux libertés publiques » ainsi que « la violation des symboles nationaux ».
La Commission indépendante des droits de l’homme affirme que les personnes arrêtées avaient demandé l’autorisation d’organiser les manifestations
L’une des personnes arrêtées était Khader Adnan, le responsable du Jihad islamique qui est devenu célèbre il y a quelque temps pour sa grève de la faim pour protester contre sa détention administrative par Israël.
Sa femme prétend qu’il a été kidnappé par des personnes dans une voiture banalisée et emmené. Personne ne sait où lui, ou les autres arrêtés hier, sont maintenant. 
Je ne pense pas qu’une grève de la faim l’aidera dans la prison de l’Autorité palestinienne.
L’UE a dépensé des centaines de millions au cours des 25 dernières années pour soi-disant enseigner à l’Autorité palestinienne comment gouverner et protéger les droits de l’homme. D’une manière ou d’une autre, je ne pense pas que l’Autorité palestinienne « modérée » comprenne le message avec l’argent.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News