Selon le Times of Israel , l‘ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies, Gilad Erdan, a réprimandé vendredi le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour sa condamnation disproportionnée d’Israël, déchirant le rapport annuel de l’organisation alors qu’il était à la tribune. Dans un discours à l’Assemblée générale, l’envoyé israélien a critiqué l’UNHRC pour son « parti pris anti-israélien obsessionnel » lors d’une session spéciale au cours de laquelle le conseil a présenté son rapport annuel.
« Depuis la création du conseil il y a 15 ans, il a décidé de blâmer et de condamner Israël non pas 10 fois comme l’Iran ou 35 fois comme la Syrie », a déclaré Erdan. « Le Conseil des droits de l’homme a attaqué Israël avec 95 résolutions. Par rapport à 142 contre tous les autres pays réunis.
« C’est sur cette scène, dans cette instance même, que le droit même du peuple juif d’avoir un foyer national a lui-même été déclaré raciste. Une décision qui a été renversée à juste titre. Une décision que l’ambassadeur d’Israël à l’époque, Chaim Herzog, a déchiré aux Nations Unies », a déclaré Erdan, se référant au discours d’Herzog de novembre 1975. « Et c’est exactement ce qu’il faut faire à ce rapport antisémite déformé à sens unique. »
Erdan a déclaré que la seule place du rapport était « dans la poubelle de l’antisémitisme » avant de le déchirer apparemment puis de quitter le podium.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Dans une ironie qui sera complètement perdue pour les médias du monde, l’un des groupes terroristes les plus notoires existants – celui qui tire des roquettes sur des civils juifs et célèbre les anniversaires des attentats suicides – est venu défendre le Conseil des droits de l’homme de l’ONU contre l’attaque d’Erdan.
Un membre du Bureau politique du Mouvement du Jihad islamique en Palestine, le Dr Youssef Al-Hasayneh a déclaré samedi que le comportement de l’ambassadeur d’Israël, Gilad Erdan, en déchirant les documents de la résolution du Conseil des droits de l’homme aux Nations Unies sur l’enquête sur les crimes de son entité contre la bande de Gaza, est « un comportement qui montre l’étendue de l’arrogance, de la supériorité, du mépris et de la grossière insolence politique avec laquelle cette personne traite ».
Il a ajouté : « Cela confirme sa tendance raciste et agressive non seulement envers les institutions internationales, mais aussi envers le système des valeurs humaines. »

Oui, les gens qui s’en vantent prétendent se soucier des valeurs humaines et soutenir pleinement le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News