Il est bien entendu tout à fait prévisible qu’une interview d’un porte-parole d’une organisation terroriste ne fournisse rien de plus qu’une récitation de la désinformation et de la propagande de ce groupe. C’est pourquoi on s’attendrait à ce qu’un intervieweur représentant un média occidental soit obligé de fournir à son auditoire «des informations, des actualités et une programmation factuelles dûment exactes et impartiales» afin de «renforcer la compréhension des gens» afin de défier vigoureusement toute cette propagande. 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Cependant, il a fallu quatre minutes à Stephen Sackur pour présenter toute contestation de la désinformation vantée à plusieurs reprises par Hamad.

Hamad: «Je pense que nous luttons, nous travaillons jour et nuit afin de faciliter la vie des habitants de Gaza. Mais je pense que les gens qu’ils comprennent très bien que la crise est due à l’occupation, à la politique du siège, à la politique du blocus, à la pression exercée quotidiennement sur Gaza parce qu’Israël considère Gaza comme une région hostile et essaient de maintenir Gaza sous le siège et le blocus, des sanctions et des frappes tous les jours. Je pense que nous essayons de mettre un terme à cette situation. »

Bien entendu, il n’existe pas de« siège »dans la bande de Gaza et il n’ya pas eu« d’occupation »dans la bande de Gaza depuis 14 ans.