Israël investit des millions de dollars dans la construction d’écoles comme alternatives aux écoles de l’UNRWA dans les quartiers arabes de Jérusalem, qui enseignent aux enfants à soutenir le terrorisme et aspiraient à être des «martyrs».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Le nouveau commissaire par intérim de l’UNRWA n’est pas content qu’Israël donne aux enfants « réfugiés » le choix de devenir kamikaze ou pas :

[Chef par intérim de l’UNRWA] Christian Saunders a déclaré qu’Israël cherchait à remplacer les services de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) pour les Palestiniens de Jérusalem-Est occupée par les siens.

Il a déclaré que l’UNRWA ressentait « la pression à Jérusalem-Est en particulier », affirmant qu’Israël était en train de construire des écoles et des institutions « pour concurrencer » l’agence et l’empêcher d’y opérer.

🟦 ANNONCE 🟦

« La chose importante à retenir ici est que l’UNRWA a un mandat de l’Assemblée générale [des Nations Unies], du reste du monde, des États membres, pour fournir des services aux réfugiés palestiniens à Jérusalem-Est », a déclaré Saunders.

Le mandat de l’UNRWA ne dit pas que les Palestiniens ne peuvent pas choisir leurs propres écoles ! Pour une agence confrontée à des problèmes budgétaires, l’UNRWA devrait se féliciter de tout ce qui allégerait son fardeau .
Si l’UNRAW était une agence objective chargée d’aider les Arabes palestiniens, elle n’aurait pas une telle réaction car l’UNRAW est en fait une organisation politique dédiée à maintenir le problème des «réfugiés» pour toujours pour qu’il puisse continuer à fonctionner.

En outre, il est peu probable que les écoles israéliennes apprennent aux élèves qu’Israël sera détruit par le feu et le sang. Apparemment, c’est un problème pour l’UNRWA.

 Israël peut-il fermer complètement l’UNRWA à Jérusalem s’il le souhaite ?

Israël et l’UNRWA opèrent actuellement dans le cadre d’un accord provisoire, ils ont fait en 1967 « et restera en vigueur jusqu’à ce qu’il soit remplacé ou annulé ». Ce qui donne l’impression qu’Israël peut renégocier cet accord à tout moment.

Cependant, la principale limitation d’Israël est la  Convention sur les privilèges et immunités des Nations Unies du 13 février 1946, qui dit que : 

Les locaux des Nations Unies sont inviolables. Les biens et avoirs de l’Organisation des Nations Unies, où qu’ils se trouvent et quels qu’en soient les détenteurs, sont à l’abri des perquisitions, des réquisitions, des confiscations, des expropriations et de toute autre forme d’ingérence, que ce soit par voie exécutive, administrative, judiciaire ou législative. 
Il semble donc qu’Israël ne puisse fermer aucune école de l’UNRWA, mais en même temps, l’ONU ne peut pas empêcher les parents arabes palestiniens d’envoyer leurs enfants dans les écoles israéliennes s’ils le souhaitent.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News