Suite à la prolifération de personnes oubliant leurs enfants dans les véhicules, à compter du 1er août 2021, tout conducteur qui conduit des enfants de moins de quatre ans dans son véhicule devra installer ou être équipé d’un système d’avertissement pour éviter que des enfants ne soient oubliés dans le véhicule. Ceci, suite à une initiative du ministre des Transports, Miri Regev.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon le nouveau règlement approuvé aujourd’hui (dimanche) par la commission économique de la Knesset en tant que directive temporaire, tout conducteur qui conduit un enfant jusqu’à l’âge de quatre ans dans un véhicule privé ou utilitaire léger jusqu’à 3,5 tonnes sera tenu d’installer un système qui avertit les enfants qui sont oubliés dans le véhicule. Ceci, à la suite de dizaines de cas d’enfants oubliés dans des véhicules qui se produisent chaque année, causant des morts inutiles lors des chaudes journées d’été.

Il s’agit d’un système de sécurité innovant installé par le constructeur du véhicule pendant le processus de fabrication, ou installé localement par le propriétaire du véhicule ou par un installateur agréé, ou équipé d’un système similaire à un siège bébé, et qui est conforme aux réglementations de transport basées sur la législation italienne ou européenne ou aux réglementations américaines ou canadiennes. Le ministère des Transports a permis l’adaptation à ladite législation mise en œuvre, afin de permettre une compétitivité qui réduira le coût des systèmes, tout en maintenant leur fiabilité et leur sécurité.

La mise en application de l’installation commencera plusieurs mois après son entrée en vigueur, en janvier 2022. Le transport d’un enfant jusqu’à l’âge de quatre ans sans système d’avertissement dans le véhicule sera considéré comme une infraction pénale et entraînera une amende de 250 NIS et 4 points obligatoires pour le conducteur. L’installation d’un système de sécurité qui ne répond pas aux exigences de la réglementation sera considérée comme une infraction pénale par l’installateur.

🟦 ANNONCE 🟦

Le système de sécurité détectera une situation où un enfant a été oublié ou laissé sans surveillance dans un véhicule verrouillé et alertera le conducteur visuellement ou de manière sonore. Les données de l’organisation «Before» montrent qu’entre les années 2008-2018, 661 cas d’enfants laissés dans un véhicule ont été rapportés dans les médias, dont 30 se sont soldés par la mort.

Dans le cadre de « l’appel à propositions » publié par le ministère des Transports, plus de 20 demandes de renseignements ont été reçues d’entreprises et d’entrepreneurs, offrant une large gamme de systèmes capables de détecter une situation de laisser un enfant dans un véhicule et de fournir une alerte en conséquence.

Le ministre Regev a fait la promotion de la législation, qui comprenait une procédure de participation du public et la collecte d’informations sur les systèmes pertinents qui existent en Israël et dans le monde. «Après des années de décès tragiques dus à l’oubli d’enfants dans les véhicules, j’ai résolument conduit à trouver une solution à ces tragédies difficiles. Je suis heureux qu’après le travail du personnel de toutes les parties concernées, nous ayons fait aboutir la réglementation», a déclaré la ministre Regev.

Le ministre Regev a remercié le président de la commission économique de la Knesset, Yaakov Mergie, pour son soutien à l’approbation de cette importante législation et sa contribution à cette initiative importante qui sauvera la vie de nombreux enfants. « De nombreux enfants, le deuil et la destruction de familles dont le monde entier a été détruit faute d’attention », a ajouté la ministre des Transports.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News