Un rapport préparé par la commission des finances du Parlement iranien révèle l’ampleur des pertes énormes des investisseurs iraniens à la bourse de Téhéran. La commission demande une enquête sur la question. Selon Fares, au cours de la période en question, l’indice principal a chuté d’environ 30 %.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le crach boursier se produit même si Raisi dans sa campagne électorale a promis de se concentrer sur les réformes du marché des capitaux.

Il n’y a pas une seule raison qui puisse être votée comme une raison qui mène au parachutisme, mais il ne fait aucun doute que l’instabilité politique et économique y contribue. Cela peut également être une correction douloureuse et nécessaire car de nombreux économistes ont averti ces derniers mois que le marché boursier est en fait une « bulle » qui ne reflète pas l’état de l’économie iranienne.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News