Deux incidents au cours des dernières 24 heures mettent en évidence le mépris de la loi dans les territoires palestiniens.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Hier matin, un groupe de terroristes du Jihad islamique est entré dans une mosquée près de Khan Younis et (tout en portant des chaussures) a enlevé de force trois fidèles, tout en tirant avec leurs armes en l’air.
Le Jihad islamique s’est par la suite excusé , disant que les ravisseurs n’étaient pas autorisés. Mais le fait que les membres masqués du Jihad islamique se sentent libres d’enlever des hommes d’une mosquée pendant les prières montre à quel point ils ont peu de respect pour la loi et l’islam.
En Cisjordanie, des gens ont fait irruption de force au siège du Comité international de la Croix-Rouge à Ramallah en solidarité avec un gréviste de la faim du Jihad islamique en prison. 
Les forces de l’Autorité palestinienne sont entrées et ont fait sortir les manifestants, car il n’est pas bon pour les Palestiniens d’attaquer la Croix-Rouge. (Ce n’est pas la première fois que le CICR est attaqué par des Palestiniens.)
Il n y a rien de publier dans les médias de l’Autorité palestinienne à propos de cet incident. Mais les médias du Hamas et du Jihad islamique se sont plaints amèrement de l’expulsion, affirmant que l’Autorité palestinienne collaborait avec Israël pour détenir les manifestants qui freinaient et entraient au CICR.
Bien sûr, la police de l’Autorité palestinienne est allée trop loin, interrompant également ce qui semble être des sit-in pacifiques devant les bureaux du CICR à Djénine et à Al-Bireh. Leur respect des droits de l’homme n’est pas meilleur que celui des groupes terroristes.
Les militants occidentaux « pro-palestiniens » prétendent qu’une Palestine indépendante serait un paradis pour les droits de l’homme et aussi sûr que Paris ou Munich. En réalité, cela ressemblerait bientôt plus à Kaboul avec des groupes armés en compétition les uns avec les autres pour le pouvoir.
C’est pourquoi des histoires comme celle-ci ne sont pas vues. Le récit est qu’Israël est l’oppresseur des Palestiniens, pas de leurs compatriotes palestiniens. La sympathie pour les Palestiniens serait réduite si les médias occidentaux rapportaient ce genre d’incidents quotidiens. 
C’est une raison majeure pour laquelle le monde arabe perd sa propre sympathie pour les Palestiniens – ils peuvent lire ces histoires en arabe. 


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News