Deux Israéliens, le rabbin Néhémia Lavi et Aharon Bennett, ont été poignardés à mort en octobre 2015 par le terroriste palestinien de 19 ans, Muhannad Halabi. Le terroriste a attaqué la famille Bennett en chemin pour prier au Mur du Kottel à Jérusalem. Halabi a assassiné le père et un autre homme, et a également poignardé et gravement blessé la femme de Bennett, Adele et leur fils de 2 ans.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Aux yeux du haut responsable du Fatah, Abbas Zaki, le meurtrier Muhannad Halabi suivait les «valeurs» palestiniennes en ne tuant que le père et en «épargnant» la mère et le fils. L’affirmation de Zaki est fausse sur deux points.

1. L’idéologie de l’AP ne limite pas son soutien au meurtre aux hommes israéliens / juifs mais soutient également le meurtre de femmes et d’enfants.

2. Le meurtrier Halabi a en fait tenté d’assassiner la mère et le fils, mais ils ont miraculeusement survécu avec des coups de couteau dans le corps.

🟦 ANNONCE 🟦

Bien que la politique de l’Autorité palestinienne de promouvoir et de récompenser le meurtre d’hommes, de femmes et d’enfants israéliens ait été documentée des milliers de fois par Palestine Media Watch, il est inhabituel qu’un haut dirigeant palestinien admette devant les caméras que le meurtre d’un rabbin est un Palestinien soit une «Valeur» parce que le meurtrier n’a pas non plus tué sa femme et son enfant: «Nous ne tuons pas les gens à notre guise. Il y a des valeurs, des coutumes… »



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News