Vers 1959, Israël et l’Iran ont construit des gazoducs et des oléoducs de la mer Rouge à Eilat à la mer Méditerranée dans les ports d’Ashkelon, Ashdod et Haïfa. Connu à l’époque sous le nom de Eilat-Ashkelon Pipeline Company, il était principalement utilisé comme alternative pour expédier du pétrole de l’Iran de l’ère du Shah vers l’Europe, en contournant le canal de Suez que Gamal Abdel Nasser de l’Égypte pouvait arbitrairement restreindre.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Lorsque l’Iran a rompu ses liens avec Israël pendant la révolution iranienne de 1979, il a mis fin à cet arrangement consistant à envoyer du pétrole via Israël vers l’Europe.

Le pipeline est toujours en service, entièrement détenu par Israël et sous un nouveau nom de société – Europe Asia Pipeline Co. Certaines parties sont bidirectionnelles et le pétrole d’Azerbaïdjan et du Kazakhstan est envoyé à des pétroliers à Eilat pour le transport vers la Chine, la Corée du Sud et autres pays asiatiques.
Pour les pays du Golfe comme les Émirats arabes unis, la paix avec Israël pourrait leur faire économiser d’énormes sommes d’argent maintenant dépensées pour le transport par le canal de Suez . Les supertankers qui peuvent accoster dans les ports israéliens ont une capacité du double de la taille des pétroliers qui peuvent passer par le canal, économisant des centaines de milliers de dollars par expédition vers l’Europe et l’Amérique du Nord. À l’heure actuelle, cela est très difficile à cause du boycott arabe – toute entreprise qui utilisait publiquement Israël pour le transport de pétrole serait interdite de faire des affaires dans le Golfe, de sorte que les utilisateurs existants gardent un profil très bas et les registres financiers du CPEA sont considérés comme un secret militaire par Israël. 
Le pipeline actuel est de 42 pouces pour le pétrole brut, avec un pipeline parallèle de 16 pouces pour l’essence ou le diesel. 
Les EAU mettant fin à leur boycott d’Israël ouvrent des milliards de dollars d’affaires pour envoyer du pétrole via Israël vers la Méditerranée et faire d’Israël une plaque tournante du transport d’énergie.
Il y a une ride intéressante dans l’histoire de l’EAPC. Au moment de la résolution iranienne, il y avait des centaines de millions de dollars de pétrole qui se trouvaient déjà en Israël et qui n’avaient pas été payés, et l’Iran et Israël se poursuivent depuis 25 ans devant les tribunaux internationaux pour le affaires perdues. En 2015, les médias iraniens ont rapporté qu’un tribunal suisse avait statué qu’Israël devait 1,1 milliard de dollars à l’Iran, mais Israël n’a montré aucun intérêt à payer réellement, surtout à la lumière de ses contre-poursuites. Peut-être en réponse à l’accord des EAU, l’ Iran demande à nouveau le paiement du prétendu 1,1 milliard de dollars à Israël. L’Iran a cependant peu de recours pour forcer Israël à payer à son ennemi juré.
 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)