Raanana est en train de devenir l’un des foyers de coronavirus les plus dangereux, principalement en raison des fêtes de fin d’études. Selon un site de la ville, sur 155 participants à un bal scolaire tenu en boîte de nuit à la fin de la semaine dernière, 54 personnes étaient déjà identifiées mercredi à midi avec le corona. Hier, il y en avait 35, et des tests sur des dizaines de jeunes hommes et femmes n’ont pas encore été terminés. Ce sont principalement des étudiants du Tikhon Metro-West.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Environ 200 diplômés ont annulé la livraison de « bagrut » en anglais, et ils devront le prendre fin août ou en hiver. Le bureau du maire a déclaré qu’il était question de la remise des «bagruits» restants à Metro-West.

Le site Internet Tsomet Hasharon rapporte qu’aujourd’hui, pendant toute la durée de la pandémie dans la ville de Raanana, 303 personnes sont tombées malades. C’est 35 de plus qu’hier, 76 de plus que dimanche et 117 de plus que mercredi dernier (croissance hebdomadaire de près de 80%).

Les tests de masse des étudiants à Raanana n’étaient pas sans conflit entre les caisses d’assurance maladie et le ministère de la Santé. Chacune des parties a accusé l’autre de responsable: le ministère de la Santé a déclaré que le bal n’était pas tenu à l’école, donc, cela ne le concernait pas, et la mairie a répondu aux mairies qu’elles étaient déjà surchargées. Au final, un point commun a été décidé, celui de tester les écoliers.

🟦 ANNONCE 🟦

À Herzliya, 19 participants diplômés à la fête ont également été positifs, malgré le fait que, contrairement à Raanana, la fête se tenait sous la surveillance des parents et de l’école.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News