La soudaine augmentation de l’intérêt des Juifs américains à immigrer en Israël a commencé suite à un événement précis. Entre la pandémie de COVID-19 et les manifestations anti-blanches qui ont suivi à travers le pays – toutes deux accompagnées de nuances antisémites – les Juifs qui avaient passé des années, voire des décennies, à jouer avec l’idée de s’installer en Terre Sainte, mais cette fois ci, ils ont commencé à prendre des mesures concrètes dans cette direction.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon l’organisation facilitant l’alyah Nefesh B’Nefesh, ce mois de mai a vu un nombre record de demandes en provenance d’Amérique du Nord – le plus élevé en un seul mois depuis sa fondation il y a 18 ans. En prévision, l’Agence juive a dit à la Knesset de se préparer à la vague de nouveaux immigrants.

Bien que ce soit une bonne nouvelle pour Israël, c’est un mauvais signe des temps. Les Juifs n’ont jamais ressenti le besoin de fuir les États-Unis. S’ils faisaient l’aliya, c’était par choix. Le fait que tant de personnes envisagent même une telle démarche pendant la crise économique mondiale, causée par les blocages des coronavirus, indique un désespoir inhabituel.

Leur malaise est compréhensible. Il en va de même de leur espoir qu’Israël fournira un refuge sûr contre le totalitarisme progressiste. Le problème est que les Israéliens imitent les Américains, c’est pourquoi des pancartes et de slogans Black Lives Matter, ont été affichées à Tel Aviv.

🟦 ANNONCE 🟦

C’est aussi la raison pour laquelle les experts israéliens qui apparaissent régulièrement sur l’une ou l’autre des principales chaînes de télévision israéliennes affirment – avec une idiotie déguisée en autorité – que l’Amérique souffre de «racisme systémique», que «tout le monde sait» est la faute du président américain Donald Trump .

Israël, comme le reste de l’Occident, a besoin d’une Amérique forte et saine, pas forcée à se soumettre par des fanatiques déterminés à modifier sa nature et ses principes fondamentaux. Black Lives Matter et ses sycophants ne doivent pas être confondus avec des gens qui se soucient de George Floyd. Ils doivent être vus et compris dans le contexte de George Orwell.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News