L’administration Trump a réussi cette semaine à bloquer une tentative des Palestiniens de gagner le soutien du Conseil de sécurité des Nations Unies pour une résolution condamnant le plan de paix israélo-palestinien de la Maison Blanche comme une violation du droit international.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Mais pas avant que l’administration n’essaie de persuader les Palestiniens et leurs alliés d’édulcorer la résolution avec une série d’amendements américains qui supprimeraient les références à Israël en tant que «puissance occupante» et élimineraient le mot «souverain» dans la description des États israéliens et palestiniens. Les modifications confidentielles sont publiées ici dans le cadre de la série de documents de la semaine de Politique étrangère.

L’attitude actuelle des États-Unis envers l’autonomie gouvernementale palestinienne contraste fortement avec la promotion de la souveraineté nationale par le président Donald Trump lors de son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2019, où il a déclaré: «L’avenir appartient aux nations souveraines et indépendantes qui protègent leurs citoyens, respectent leur voisins et honore les différences qui rendent chaque pays spécial et unique. »



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News